Semaine découverte des métiers animaliers pour les 2ndes

Durant une semaine, la classe de 2nde BAC PRO CGEA est partie à la découverte des métiers animaliers dans le département de la Lozère. Hébergés à la MFR de Javols, ils ont pu découvrir des métiers pour lesquels la plupart des élèves sont intéressés.

Le lundi après-midi,  en chemin pour la Lozère, les élèves ont visité le PARC ANIMALIER St HUBERT à Gages. M. Olivier a partagé sa passion pour les cerfs, daims, sangliers, mouflons, lamas … Occasion pour les élèves de découvrir un métier animalier et les données zootechniques des différentes espèces qu’ils ont pu approcher, nourrir et même toucher.

Le mardi, les élèves ont découvert le musée du Gévaudan et la légende de la BÊTE du Gévaudan qui a terrorisé la région de 1764 à 1767 et fait une centaine de morts, souvent de jeunes bergers de 10 à 14 ans qui gardaient leurs troupeaux. Mais quel est donc cette bête que tous les fins chasseurs du royaume ne réussissent à capturer ? est-ce un loup comme certains pensent ou bien un monstre …

Quelques petites précisions sur le musée : ce sont 22 scènes reconstituées de personnages et sonorisées qui racontent l’histoire de la bête.

De retour à l’hébergement : la MFR de JAVOLS, c’est l’heure des comptes rendus des visites de la journée avant le repas, puis préparation des questions pour les visites du lendemain. Entre temps, un petit moment détente dans le foyer de la MFR pour permettre aux élèves de mieux faire connaissances entre eux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le lendemain, il était organisé une visite avec un soigneur animalier  qui a présenté les différents loups, l’alimentation, la reproduction, la vie sociale et avec qui les jeunes ont pu discuter sur le métier de soigneur animalier. Il est ressorti de cet entretien très instructif que les qualités d’un soigneur sont :

  • d’avoir de bonnes conditions physiques, d’être mobile ;
  • de connaître les langues étrangères car tous les échanges avec des parcs du monde entier se font en anglais ;
  • d’être passionné car il faut travailler le week-end et jour férié au tarif normal, seul le 1er mai est majoré ;
  • il ne faut pas imaginer devenir riche car un soigneur animalier est rémunéré au SMIC.

La personne qui nous reçus à étudier à l’école de GRAMAT et les informe  qu’il y a beaucoup d’élèves qui souhaitent faire ce métier mais il n’y a que très peu de places. Il est donc très important de se faire remarquer en bien en stage, ne jamais abandonner un stage quelles que soient les conditions de stage (dur, malmené …). C’est parfois un test et surtout, dans ce milieu, tous les parcs nationaux ou internationaux se connaissent, communiquent et demandent des infos avant l’embauche.

D’après le témoignage de cette soigneuse animalière, c’est un métier passion, elle a conseillé aux jeunes d’avoir un minimum le bac mais qu’un BAC +2 permet de rebondir en cas de problèmes. Il faut avoir de nombreuses connaissances et de la pratique sur multi-espèces, il ne faut pas se cantonner à une seule. Les stages à l’étranger sont un point positif pour l’embauche, mais il faut aussi avoir des notions et des qualités d’animateur.

 

Le jeudi, la journée était dédiée à la visite d’exploitations agricoles. Le matin les élèves ont visité une exploitation de bovins lait en Prim’Holstein. L’exploitation est composée de 70 vaches qui produisent 8 000 L de lait/vache. Elles sont nourries d’ensilage, d’enrubanné, de foin et de concentré.

L’après-midi, les élèves ont découvert une exploitation Ovins viande de race BMC avec de la vente d’agneaux sous le LABEL ELOVEL. Les agneaux sont vendus à 15 kg. On ne les trouve à la vente que dans les restaurants et les boucheries artisanales. A côté de cela, un troupeau de 60 Aubrac pour réaliser de la vente de broutards en partance vers l’Italie à l’âge de 10 mois et un poids de 300 à 400 kg.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le lendemain, les élèves sont rentrées à la MFR de NAUCELLE après une semaine bien chargée, qui leur a permis de découvrir et rencontrer différents métiers animaliers, les avantages et inconvénients en discutant avec les nombreux intervenants. Cette semaine permet aux élèves de se rendre compte de la réalité du métier d’éleveur animalier.

IMG_20180919_142202.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s